Carnet de voyages


Voyages

2016 : Tournée d'un mois au Maroc avec le spectacle "Derrière la porte" dans les Alliances françaises et les écoles.

2015 - 2016 : 2 tournées en Inde avec le spectacle "Derrière la porte", et des ateliers cirque et musique pour les enfants : orphelinat de Pondicherry (PAVO), Santhosha Naban, et Nirvana School.
• juillet-août 2015 - Newsletter : -► voir
• janvier 2016 - Newsletter : -► voir

2015 : Oct/nov : tournée au Liban avec le spectacle "Derrière la porte" dans les Alliances françaises
• Newsletter : -► voir

2014 : Reprise de la tournée en Amérique de janvier à mars, avec le spectacle "Derrière la Porte"
• Archive blog : -► voir

2013 : Tournée au Maroc en mai 2013, avec le spectacle "On planche là-dessus"
• Archive blog : -► voir

2012-2013 : Tournée en Amérique de septembre 2012 à février 2013 avec le spectacle "Derrière la Porte" - Projet soutenu par la Région Rhône-Alpes - la Fondation Un Monde Par Tous - Ulule
• Plaquette de présentation : -► voir
• Archive blog : -► voir

2010 : Tournée de deux mois au Maroc du 1 mars au 20 avril 2010, avec le spectacle "De bals en balles".
• Archive blog :-► voir

2009 : Tournée de cinq mois en Afrique de l'Ouest avec le spectacle "Derrière la porte". 33 dates dans les Alliances françaises et Instituts français de huit pays.
• Archive blog de la tournée : -► voir
• Le Livre "Chronique d'un spectacle nomade" : Pour se procurer le livre...
Une vidéo...

2008 : Colombie - Spectacle «De bals en balles» - Tournée avec la délégation générale des alliances françaises (Bogota, Baraquilla, Buccaramanga, Cali, Medellin, Popayan, Armenia, Manizalès, Péreira)
• Archive blog des artistes en tournée : -► voir

2007 : Inde - un «Cabaret cirque» est créé pour jouer une douzaine de fois en Inde dans le Tamil Nadu, région touchée par le Tsunami en 2004.
• voir...

2007 : Emirats Arabes Unis Spectacle - «De bals en balles» -
Tournée avec les alliances françaises (Dubaï et Abu Dabi).

2005 : Inde - Spectacle «De bals en balles» - tournée en
partenariat avec la délégation générale des alliances françaises
de New-Delhi (New-Delhi, Bombay, Madras, Pondicherry, Hyderabad).

2005 : Tunisie - Spectacle «De bals en balles» - tournée pour des centres culturels tunisiens, le ccf de Sfax, le festival pour enfants de Tataouine.

2005 : Espagne - Spectacle «De bals en balles» - tournée avec la délégation générale des alliances françaises de Madrid (Madrid, Sama de Langreo, Cartagène, Gijon, Malaga).

2003 - 2004 : Maroc - Spectacle «Névroptères» et «Ici pas
d’perdant» : tournée avec les alliances françaises, les instituts
et la FOL.

2000 - 2001: "Un p'tit tour de cirque" - Spectacle «Nomades» :
Maroc, Mauritanie, Sénégal, Guinée, Laos, Brésil...

2000: Un tour du monde à la rencontre des arts vivants
(cliquer sur les points jaunes dans la planisphère ci-après)

France-Départ


Illustration: Cécile et Bastien

Après un an de préparation en France pour créer le spectacle et récolter les financements et contacter les organismes dans les différents pays, c'est le grand départ.

En janvier 2000 quatre jeunes de la troupe agés de 23 à 26 ans partent pendant dix mois avec le spectacle "Nomades".

Au programme de ce voyage artistique : spectacles, initiations et apprentissage auprès des cultures africaines, asiatiques et d'Amérique Latine.

Des articles réguliers sont écrits pour le site internet de Télérama et les artistes filment certaines de leurs rencontres. Ils veulent par cela garder des traces de ce voyage et ramener à ceux qui les ont aidé des documents et des témoignages.

Plus de trente spectacles et animations sont joués. Des initiations-cirque ont lieux dans de nombreux pays en collaboration avec les ONG ou les troupes sur place.

--------------------------------------------
Extrait du carnet de voyage.

Voila des années que ce projet me trottait dans la tête : Jongler, faire de l’acrobatie, des spectacles de rues et voyager de par le monde. A 11 ans, je m’inscris dans une école de cirque municipale à côté de Dijon, l’apprentissage commence...

Dix ans plus tard, me voilà à l’école Annie Fratellini mais mon vieux rêve ne m’a pas quitté : plus que jamais je veux partir, sillonner la planète à la rencontre des arts vivants. Je commence à en parler aux élèves avec qui je travaille : certains rigolent, incrédules... mais d’autres s’intéressent, prennent la chose au sérieux... Une petite équipe se constitue. Nous sommes rapidement cinq, puis sept. Nous nous réunissons plusieurs soirs par semaine et commençons à échafauder le projet. Pour l’instant, une seule certitude : quoiqu’il arrive, nous partirons le premier janvier 2000. Le choix de l’itinéraire, la recherche des financements, la répartition des tâches, la philosophie et la finalité de ce voyage, quant à eux, suscitent d’infinies discussions, tout comme le spectacle que nous envisageons de créer.

Le premier dossier voit le jour début février 99. Nous avons établi une longue liste de contacts et commençons à frapper aux portes : ministères, fondations, conseils généraux, etc... La plupart restent fermées. Chaque nouveau rendez-vous fait naître un espoir, chaque refus nous plonge dans un abîme de questions et de doutes. Déjà, certains d’entre nous songent à abandonner le navire... La course aux contacts et aux subventions s’accélère, devient presque incessante : nous y consacrons tout notre temps libre, désertant même nos cours pour nous précipiter à tel ou tel rendez-vous... Deux d’entre nous se montrent de plus en plus découragés. Ils n’imaginaient pas tout ce qu’une telle aventure exigerait : en avril, ils jettent l’éponge ! Et nous n’avons toujours pas la moindre subvention... Heureusement, voilà qu’on nous sollicite pour des animations : parades dans les rues, fêtes d’écoles, mariages... et mine de rien, nous commençons à récolter un peu d’argent. Peu à peu, nous nous faisons à l’idée que nous allons devoir autofinancer le projet. Nous organisons donc des stages d’initiation à destination des enfants.

En août nous partons faire un stage en Hongrie. Une bonne occasion de voir, grandeur nature, si nous sommes capables de voyager ensemble. Au retour l’équipe définitive apparaît. Nous serons quatre : Farid, Sarah, Jérôme et moi, Marion. Les quatre derniers mois sont les plus intenses : nous répétons portés, jongleries, acrobaties, équilibres pour créer notre spectacle : “Nomades”. Dans le même temps, nous le vendons aux écoles et instituts français des pays que nous allons traverser. Nos efforts portent enfin leurs fruits : le Ministère de la Jeunesse et des Sports nous attribue une bourse “défi-jeune”. Quelques jours plus tard, la Fondation “Les Arts et les Autres” nous donne de quoi acheter une caméra numérique. Nous recevrons par la suite des chaussures, des sacs à dos, des pellicules, du matériel de cirque... Puis, ce sont deux collèges de Torcy (77) qui s’associent à notre projet : nous correspondrons régulièrement avec eux, pour qu’ils puissent monter une expo sur notre aventure. Enfin, Télérama nous propose de publier sur Internet nos impressions de voyage... A travers notre périple, nous allons faire voyager d’autres rêveurs... qui permet d’arrondir notre budget et de fignoler nos passes de jonglage.

1er janvier 2000.
Le grand jour est arrivé, mais... ...mais nous ne sommes pas prêts du tout !Il nous manque encore tant de choses...

2 janvier 2000.
Tant pis ! On n’en peut plus : nous chargeons nos sacs à dos, la route nous attend ! Au fil du voyage, selon nos affinités, nous avons écrit, filmé, photographié... J’ai pris en charge la rédaction de ce carnet, heureusement aidée par tous. Extraits de pages griffonnées sous la tente, en camion, à dos d’ânes, extraits d’articles, de phrases lancées dans l’énervement, ce sont ces textes, émotions de notre voyage, que nous vous proposons de partager.

Farid : Nous partons, comme les troubadours de toujours, avec nos sacs à dos, des balles, des massues, des acrobaties, du courage, des portés, des rires, à la rencontre des arts vivants. Pendant un an nous nous sommes battu pour obtenir de l’argent, des contacts, du matériel; et aujourd’hui, sans avoir comblé toutes nos espérances, nous avons de quoi partir ! Partir pour concrétiser des rêves. Des rêves simples, artistiques et enivrants par leurs désirs de rencontres et de découvertes. Nous n’avons pas réuni la somme espérée ?... C’est sans importance, les baladins d’autrefois n’avaient pas tant que nous !

Maroc


Illustration: CécileetBastien
Spectacles et animations dans les écoles francaises, (Casablanca...) et les instituts (Marrakech, Rabat, El Jadida, Agadir...). Spectacles et stages pour l'ouverture de la première école de cirque marocaine (Shems'irque) et spectacle pour les enfants des rues à Essaouira.

Illustration: CécileetBastien
Mauritanie - Sénégal - Guinée Conakry

Spectacles et animations en collaboration avec les centres culturels, le ministère de la coopération, les alliances francaises.

Création d'un atelier cirque dans le camp de réfugiés de Nyadou avec Enfants réfugiés du Monde (ONG). Spectacles dans les camps.

Illustration: CécileetBastien
Cambodge - Vietnam - Laos

Animations avec Enfants Réfugiés du Monde, et échange avec les écoles de cirque de Battambang, de Vientiane et de Phonm Penh.

Illustration: CécileetBastien
Brésil

Animations et spectacles à Salvador, en Banlieue et avec la troupe Picolino, sous leur chapiteau.